Penser la dimension éthique de sa recherche en contexte numérique : un éclairage issu des SIC

Dans le cadre des journées doctorales annuelles de l’Ecole doctorale en information et communication de la Fédération Wallonie-Bruxelles, cette intervention traite du questionnement éthique de son projet de recherche en SIC. Il aborde le numérique comme changement de contexte, le questionnement éthique issu des SIC pour proposer une ébauche de canevas pratique d’un questionnement éthique.

Penser la dimension éthique de sa recherche en contexte numérique ? Un éclairage issu des SIC

La régulation du travail de chercheur (cadre législatif et réglementaire – dont le RGPD, cadre institutionnel – dont les comités d’éthique et de recherche) conduit à s’interroger plus largement sur l’éthique de la recherche en contexte numérique. Les recherches sur et avec le numérique renouvellement les questionnements épistémologiques et méthodologiques, que le numérique soit constitutif de votre objet de recherche, de votre terrain ou qu’il soit un outil d’accès aux pratiques, représentations, discours, etc. que vous analysez.

De nouveaux objets sont produits par le numérique (données, algorithmes, plateformes, etc.) et les dispositifs numériques ouvrent des possibilités inédites de captation et de traçage des données (problématiques juridiques et éthiques du consentement éclairé, de la protection des données personnelles). Dans ce contexte, les relations entre « éthique et IA » ainsi que « éthique et science ouverte » sont particulièrement questionnées.

Le changement de contexte renforce l’idée que le questionnement éthique doit être situé, à partir des choix méthodologiques, de la construction de la problématique, de la définition du terrain, de la collecte, du stockage, du traitement, de la visualisation des données, tout autant que de leurs conservation, anonymisation et ouverture. La question des terrains sensibles est ici particulièrement riche d’enseignement.

Sans oublier bien sûr qu’un questionnement éthique conduit à s’interroger sur sa responsabilité de chercheur, aussi bien au niveau du respect des règles constitutives de l’intégrité scientifique que de son rôle social de médiateur pour faire circuler la production d’un savoir académique auprès de ses différents publics.

Cette intervention s’appuiera sur un ensemble de recherches et de réflexions conduit en SIC, au sein du groupe d’étude et de recherche sur l’éthique et le numérique en information-communication (GER GENIC) de la SFSIC https://www.sfsic.org/la-sfsic/groupes-detudes-et-de-recherche/, le numéro 25 de la RFSIC portant sur « Questionner l’éthique depuis les SIC en contexte numérique » https://journals.openedition.org/rfsic/13158 et le séminaire « Ethique et numérique » 2022-2023 https://genic.hypotheses.org/19



Citer ce billet
jcdomenget (2023, 3 juillet). Penser la dimension éthique de sa recherche en contexte numérique : un éclairage issu des SIC. GENIC - Groupe sur l'éthique et le numérique en SIC. Consulté le 19 avril 2024, à l’adresse https://genic.hypotheses.org/259

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search